FC Sion : 36 points retirés ! Affaire classé !

MOP Foot | jeromelec | Moppé le 09/01/2012 à 16:55 | Mis à jour le 25/01/2012 à 15:24
Intérêts :
Partagez :

Pour avoir recruté des joueurs, malgré l’interdiction de la FIFA, le FC Sion a été condamné à la perte de 36 points en championnat. Scandale ou sanction justifié ? MOPFOOT revient sur la très complexe affaire du club suisse.

FC Sion : 36 points retirés ! Affaire classé !


Tout commence un printemps 2008, lorsque la FIFA juge le transfert d’Essam El-Hadary non valable, en accusant le FC Sion d’avoir incité le gardien du club égyptien Al-Ahly de rompre son contrat prématurément dans l’optique de le recruter à moindre coût. Suite à cela, les instances internationales sanctionna le club valaisan, par une interdiction de recruter des joueurs durant les deux prochains mercato. Non-content de cette décision jugée abusive, le président du FC Sion, Christian Constantin tenta par de nombreux recours de faire annuler cette sanction qui sera finalement rendu ferme et définitive au mois de janvier 2011. Privé de transfert, le club suisse engage sans se soucier des conséquences six joueurs, pendant la trêve estivale et demande par la même occasion à la Swiss Football League d’enregistrer ses nouvelles recrues le 5 juillet 2011.
Intégrés à l’effectif à " titre superprovisoire " par le tribunal civil de Martigny après une longue bataille juridique, les joueurs clandestins de Sion évoluèrent dans les compétitions nationales et européennes. En se qualifiant pour les phases de groupe de l’Europa League éliminant au passage le Celtic Glasgow, les hommes de Laurent Rousset déclenche sans se rendre compte une affaire qu’ils ne seront pas prêt d’oublier. Michel Platini, actuel président de l’UEFA, annonça dès le lendemain du match : « Ce qu'il se passe là n'est pas correct, Sion n'a pas respecté l'interdiction de recruter, ils vont au devant des problèmes » . Le club écossais émit une aussitôt une réserve pour « non-éligibilité des joueurs » devant l’UEFA, qui débouchera en septembre sur la réintégration du Celtic à l’instar du club valaisan.

Mais, le club helvète n’accepte pas cette décision et obtient une nouvelle fois par un tribunal civil, l’autorisation de jouer au moins le premier match. Enfin c’est-ce qu’ils croyaient ! Car l’UEFA ne l’entend pas de cette oreille, et débute la compétition sans le FC Sion. Outré, le président du club, saisit alors le tribunal du Canton où est installé le siège des instances du football européen situé à Nyon en Suisse et emmène devant la justice Michel Platini. Finalement le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), le 15 décembre 2011, refuse officiellement la réintégration du club en Europa League et annule par la même occasion les mesures prises par le Tribunal Cantonal.
Mais parallèlement, Constantin aux mille ruses réussi a obtenir de la SFL, l’intégration sans délais de ces six joueurs par le biais d’un tribunal suisse, grâce à une énième demande de la part de son président. Le recours de trop pour la FIFA ! Excédé par le comportement du FC Sion à l’égard des règles qui régissent aujourd’hui le football moderne, la FIFA ordonna sous forme d’ultimatum à l’Association suisse de football (ASF) de sanctionner en fonction des lois le club helvète sous peine de voir les équipes de la Swiss Football League ainsi que sa sélection nationale privés de toute compétition internationale. Le 30 décembre, le verdict tombe et condamne le FC Sion à 36 points de pénalité en championnat, correspondant au nombre de matchs perdus avec l’apparition d’au moins un des joueurs sans autorisation. Satisfait de cette décision, la FIFA, par un communiqué le 6 Janvier 2011, annulera toutes sanctions prévues contre la ligue suisse.

En passant de la 3ème place à la dernière, et en perdant quelques joueurs fraichement recrutés tels que Feindouno, le FC Sion par un coup d’audace, place son avenir en péril. Proche d’une certaine relégation, le club suisse doit maintenant jouer dans les règles tout en essayant de se sauver de la descente. Depuis, un élan de soutien lancé par les supporters tente de créer une polémique contre la FIFA dans le but de récupérer les 36 points retirés qui sont probablement perdus d'avance.

Site officiel FC Sion




Et vous que pensez vous de la sanction prise à l'égard du FC Sion ? et du comportement de celui-ci?


Source : l'Equipe, Wikipédia

Commentaires

Le 13/01 à 16:48 : En premier lieu, l'interet de ce site est de donner son avis sur le sujet présenté et non sur la façon dont tu crois qu'il a été écrit. Il est vrai que j'aurais pu apporter une ou quelques déclarations de Constantin, mais ses diverses actions pour contourner la sanction, à mon sens parle d'elle même. Je ne remet pas en cause la crédibilité d'un club tout entier mais plutot celle d'un président qui encore aujourd'hui continue a mener une guerilla contre la FIFA parce qu'il croit etre dans son bon droit. Salveco12 je t'invite donc à nous faire partager ta science de l'écriture et du football en nous proposant des articles que j'attendrais avec impatience.

Le 13/01 à 13:57 : Un article partisan, qui fleure bon un journalisme pour qui l'investigation est un mot vide de sens. Reprise de source à vision dirigée, aucune nuance dans les propos, l'avis d'un des protagonistes est totalement ignoré. Mais voilà, cela permet à certains de venir et de proclamer: "c'est bien fait!". Reflet de la société actuelle qu'il est facile d'instrumentaliser... L'affaire, en tout cas, est loin d'être classée, comme se plaisent à le faire croire les dirigeants des instances footballistiques et leurs thuriféraires...

Le 13/01 à 13:43 : Bonjour à tous, je tiens à livrer l'impression d'un supporter du FC Sion qui a un avis nuancé sur cette affaire. Il est vrai que notre président à fait des erreurs. La meilleure solution aurait été de ne pas recruter et ainsi de respecter la sanction de la FIFA qui avait sanctionné le FC Sion à deux périodes entières sans transferts (qui cela dit en passant était disproportionné). Constantin prétend qu'il a purger la peine avec 1 période entière et deux demi-période, mais je ne le crois pas sur ce coup-là. Toutefois, la FIFA, l'UEFA et l'ASF ont aussi des manières de procéder que je ne comprend pas. Si Sion ne pouvait pas engager de joueurs, pourquoi la FIFA a laissé Sion effectuer ces transferts et n'a dit qu'à la fin de la période, au moment où les joueurs ne pouvaient plus changer de club, que Sion n'aurait pas du les engager ? L'ASF a ensuite qualifier les joueurs à la demande d'un juge civil, car le droit du travail des joueurs était en cause. Mais par après, l'UEFA au lieu de ne pas laisser jouer Sion en ne reconnaissant pas ces transferts, ce qui aurait été possible, a agit de manière inacceptable et a planché sur une élimination sportive de Sion au lieu de rendre justice directement. En effet le Celtic avait dit avant le match qu'il émettait des doutes sur certains joueurs, l'UEFA leur a répondu qu'ils étaient qualifiés et qu'il ne pouvait rien faire. Malheureusement pour l'UEFA leur stratagème de ne rien faire et d'espérer que Sion se fasse éliminer n'a pas marché vu que Sion est passé. L'UEFA est donc sorti de son trou et a éliminé Sion sur le tapis vert alors que les joueurs et les supporters fêtaient une qualifications historique. Je trouve ça juste dégoutant d'avoir laisser jouer ces matchs et de casser par la suite le travail accompli par les joueurs et l'entraineur qui au fond n'y peuvent rien dans cette affaire. Dans ce cas, la sanction aurait du être effectué avant les matchs aller-retour. Au niveau du championnat, les joueurs transférés cet été n'ont pas toujours joués en championnat et ont souvent été suspendu pour avoir eu recourt à la justice civil, ce qui est contraire aux satuts de l'association (savoir si ces satuts sont justes est un autre débat). C'est-à-dire que certains points ont été obtenus sans ces joueurs et sont donc tout à fait valables. Or, avec cette sanction de 36 points, Sion est actuellement à -5 points. Pourquoi 36 ? Sion a joué 10 matchs avec ces nouvelles recrues et on enlève 3 points pour chacun de ces matchs (même les matchs perdus !) au lieu de simplement enlever les points obtenus au cours de ces matchs jugés illicites. Le plus aberrant ce sont les derniers 6 points enlevés qui le sont pour 2 matchs de coupe, mais lol on enlève des points en championnat pour des matchs de coupe. En plus dans ses statuts l'ASF ne peut pas sanctionner un club de plus que 12 points... Devant l'aberration de cette sanction je ne vois qu'une seule explication : l'ASF a voulu contenter la FIFA qui a procédé à un chantage ignoble avec l'équipe national Suisse et le FC Bâle engagé en ligue des champions en cherchant à liguer le pays contre Sion. Toutefois, l'ASF est peut-être moins naïve qu'il n'y paraît. Ils ont peut-être intentionnellement laissé une porte de sortie au FC Sion avec cette sanction absurde en laissant la porte ouverte à un recours, car cette sanction ne peut être défendue devant aucun tribunal. Bref, dsl d'avoir fait autant long, mais les raccourcis des journaux sont faciles dans cette affaire qui est plus complexe qu'un simple fou faisant tjrs recours devant les tribunaux. Il convient donc de dire les choses en entier. En résumé tout le monde a fais les cons dans cette affaire que ce soit Constantin ou les instances footballistiques. On voit que devant une affaire juridique les instances sportives ont de la peine à réagir et ont bcp de progrès à faire. Mon espoir mtnt pour le club c'est que les point obtenus sans les recrues nous soient restitués et qu'on puisse repartir du bon pas en championnat l'année prochaine pour gagner le titre. Il faut oublier cette saison et penser à se maintenir mtnt et arrêter de rêver à un retour en Europa League en 16e de final...

Le 10/01 à 16:50 : C'est clair !!! qu'il tente le coup une fois passe encore on va dire mais sur ce coup la il c'est un peu cru tout seul le constantin

Le 09/01 à 20:34 : Je pense qu'avec ça, tous les clubs y réflechiront par deux fois avant de contourner le règlement. Par contre je les trouve plutôt gonflé de raller et de tenter tous les recours possibles.

Le 09/01 à 17:00 : Sanction justifiée pour le FC Sion, qui je trouve s'en sort plutot pas mal. Il ont voulu faire comme si la FIFA n'existait pas. Ils serviront d'exemple au prochain qui voudront faire de même, car si on accepte ça on ne controle plus rien.